Tunisie


    Tunisie : lettre ouverte contre les liaisons dangereuses entre juges, police et pouvoir
    20.11.17
    Olfa Belhassine Tunis (de notre correspondante)

    Dans une lettre ouverte adressée au Conseil supérieur de la magistrature, un groupe de personnalités dénoncent les dérapages récurrents de la justice tunisienne.  Un collectif de cent militants de la société civile et politique composé d’universitaires, d’artistes, de médecins, d’avocats, d’enseigants, d’entrepreneurs, de juristes et d’anciens constituants ont adressé le 5 novembre une « Lettre ouverte au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) et à tous les magistrats ». Ils y rappellent l’âpre bataille déclenchée au moment de l’élaboration de la Constitution de 2014 pour doter les...

    Lire la suite

    Tunisie : La bataille autour de la loi sur la réconciliation continue
    02.11.17
    Olfa Belhassine

    Au bout d’une bataille qui a duré plus de deux ans entre le président de la République et une bonne partie de la société civile, Béji Caied Essebsi a remporté la partie. Il a paraphé mardi 24 octobre « sa » loi relative à la réconciliation administrative. La loi relative à la réconciliation administrative a été adoptée le 13 septembre par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), à hauteur de 117 voix sur les 217 en tout, après une séance parlementaire intense et houleuse rythmée par des manifestations de rue contre le projet. Or jugée inconstitutionnelle par 38 députés de...

    Lire la suite

    En Tunisie, l’OMCT lance l’initiative « la société civile contre la torture»
    25.10.17
    Olfa Belhassine

     C’est à Tunis que l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) a réuni début octobre son Conseil exécutif. Elle y a dressé les avancées en matière de lutte contre la torture de la Tunisie et lancé une initiative rapprochant la société civile des Etats pour endiguer une grave violation des droits de l’homme nommée torture.  « Nous reconnaissons à la Tunisie le progrès significatif qu’elle a obtenu en termes de mise en place d’un cadre juridique de lutte contre la torture et d’un mécanisme indépendant de prévention contre la torture. Mais nous savons également que l’impunité prévaut...

    Lire la suite

    Tunisie : "Quand les alliés de la justice transitionnelle alimentent ses fossoyeurs"
    20.10.17
    Sihem Bensedrine Présidente de l'Instance Vérité et Dignité

    JusticeInfo.net publie ce droit de réponse de Mme Sihem Bensedrine Présidente de l'Instance Vérité et Dignité  de Tunisie à l'article de notre correspondante Mme Olfa Belhassine Enquête sur les coulisses de la crise à l'Instance Vérité Dignité.   Je me permets de relever que le dernier article publié sur le site justiceinfo.net par Madame Olfa Belhassine qui se veut une Enquête sur les coulisses de la crise à l'Instance Vérité Dignité, contient un certain nombre d’erreurs et d’approximations altérant les exigences d’un travail journalistique sérieux. Il est, aussi et malheureusement, en...

    Lire la suite
     

    Dr Reem Bouarrouj première femme arabe au secours des migrants en Méditerranée
    13.10.17
    Olfa Belhassine

    La Tunisienne Reem Bouarrouj, médecin d’urgence, est la première femme arabe à avoir opéré des missions de secours en Méditerranée destinés aux migrants clandestins. Elle en garde les traces d’une expérience humaine à nulle autre pareille  Tous ceux qui l’ont écoutée présenter, sur un ton décidé, les chiffres de la migration clandestine en Tunisie lors d’une conférence de presse organisée par le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES), ne se doutent pas du degré d’engagement de Reem Bouarrouj pour une cause, qu’elle porte depuis longtemps. Celle de la dignité de...

    Lire la suite

    Une artiste tunisienne offre des tombeaux aux naufragés de la Méditerranée
    09.10.17
    Olfa Belhassine

    « Les tombeaux de la dignité » est une performance artistique présentée par Sadika Keskes, dimanche 1er octobre, pour reconstituer le drame des migrants emportés par les flots. Une manière de rendre également possible un deuil difficile.  Fuyant la précarité, la misère, la persécution, l’horreur et la guerre, ils voient leur rêve d’une vie meilleure se fracasser sur les vagues et périssent dans quelques naufrages au large. Les corps de tous ces migrants sont refoulés par la marée, et le vent du large les ramène souvent sur les côtes tunisiennes. Aux abords de la petite ville de Zarzis,...

    Lire la suite

    Tunisie : Enquête sur les coulisses de la crise à l'Instance Vérité Dignité
    26.09.17
    Olfa Belhassine

    A huit mois de la fin du mandat de l’Instance vérité et dignité (IVD), la commission vérité traverse depuis près de deux mois une situation marquée par des tensions internes. Les plus graves depuis sa mise en place en juin 2014. Enquête dans les coulisses d’une crise annoncée. La bataille rangée entre Sihem Bensedrine présidente de la commission vérité, par le passé journaliste dissidente, figure emblématique de l’opposition et redoutable militante des droits de l’homme sous le régime de Ben Ali, et quatre de ses commissaires s’est déclenchée à la mi août. Communiqués de presse des...

    Lire la suite

    Tunisie : adoption d'une loi d'amnistie contestée
    14.09.17
    Olfa Belhassine

    L’Assemblée des Représentants du Peuple tunisienne a approuvé mercredi soir 13 septembre, en séance plénière, le projet de loi sur la "réconciliation administrative". En fait, une loi controversée d'amnistie de fonctionnaires impliqués dans la corruption sous la dictature. Il s’agit de la première initiative législative du président de la République largement contestée par la société civile. Après plus de deux ans de reports, de tergiversations et de manifestations de rue, ce projet de loi du président Béji Caied Essebsi  a été adopté hier soir, par 117 voix, dans une ambiance houleuse....

    Lire la suite
     

    Les discriminations envers les Tunisiennes sont contraires à la constitution, selon la professeure Chekir
    11.09.17
    Olfa Belhassine

    Le 13 août le président Béji Caied Essebsi propose d’en finir avec la règle de l’inégalité successorale en Tunisie. Professeure de droit public, militante féministe de la première heure et vice présidente de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), Hafidha Chekir répond à ceux qui s’insurgent contre la dernière annonce de Béji Caied Essebsi.  JusticeInfo.net La question de l’inégalité successorale est longtemps restée tabou en Tunisie. Pourquoi à votre avis ? Professeure Hafida Chekir : Cette question fait partie des sujets dont on ne parle pas parce que pendant très...

    Lire la suite

    Le Président demande l'égalité absolue entre Tunisiennes et Tunisiens
    01.09.17
    Olfa Belhassine

    En annonçant le 13 août sa volonté de rendre justice aux femmes en abolissant les dispositions discriminatoires à leur égard en matière d’héritage et de mariage, le président Béji Caied Essebsi jette un pavé dans la mare.  « On ne peut pas traiter avec les femmes comme en 1956, il y a soixante ans. En réalité, les femmes sont devenues les égales des hommes. Mais tout le problème réside dans l’héritage. L’héritage n’est pourtant pas une question religieuse dans son essence. C’est une question qui concerne la vie courante et les relations entre les êtres humains. En tout cas, c’est ce à...

    Lire la suite

    La Tunisie seul pays arabe à se doter d'une législation contre les violences faites aux femmes
    14.08.17
    Olfa Belhassine

    Le parlement tunisien a adopté le 26 juillet dernier la Loi organique sur l’élimination de la violence faite aux femmes. C’est l’aboutissement d’une longue bataille entamée par les féministes il y a près de vingt ans.  A l’unanimité des députés présents ce soir-là l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a adopté le 26 juillet dernier la Loi organique sur l’élimination de la violence faite aux femmes. Le vote de ce texte très favorable à la condition et à la dignité des Tunisiennes a provoqué beaucoup d’émotions chez la plupart des femmes députées (72 sur les 217 députés en tout)...

    Lire la suite

    En Tunisie, un concours d'images contre la torture
    07.08.17
    Olfa Belhassine

     « Nebras », l'Institut tunisien de réhabilitation des survivants de la torture vient de sélectionner quatre équipes de jeunes cinéastes qui produiront des scénarios contre la torture. Le concours en question a été lancé, à la veille de la Journée internationale de soutien des victimes de la torture, le 26 juin dernier. « Nebras » (lanterne en arabe), cherche, en traitant les traumatismes des rescapés de cette atteinte grave aux droits de l'homme, selon un protocole qui soigne le corps et l'esprit, à illuminer leur chemin. Inaugurée en décembre 2014, cette organisation non gouvernementale...

    Lire la suite
     

    Auditions publiques tunisiennes : entre déni et culpabilité
    30.07.17
    Olfa Belhassine,Tunis

    Le 17 novembre 2016 s'ouvraient, en Tunisie, les auditions publiques de l’Instance vérité et dignité(IVD) pour faire la lumière sur près de soixante ans de violations. Sur les vingt séances prévues, dix ont déjà eu lieu. Bilan de mi parcours. En Tunisie, l’ouverture officielle des audiences dans un luxueux club privé appartenant à l’ancienne première dame, Leyla Trabelsi Ben Ali, va démentir les accusations d’inertie de l’IVD, avancées par les dirigeants de Nida Tounes, le parti actuellement au pouvoir, fondé par Béji Caied Essbsi, la majorité des médias locaux et des réseaux...

    Lire la suite

    Auditions publiques tunisiennes : récit des détournements de scrutins de 1956 à 2010
    27.07.17
    Olfa Belhassine,Tunis

    Sur les vingt auditions publiques programmées par l’Instance vérité et dignité (IVD), dix ont déjà été organisées. La dernière en date a eu lieu le 21 juillet et a porté sur les fraudes électorales sous les présidents Bourguiba et Beni Ali. Mohamed Bennour, militant du Mouvement des démocrates socialistes (MDS), une formation du centre-gauche créée en 1978 par l’ancien ministre et dissident au régime du président Bourguiba, Ahmed Mestiri, a été victime de diverses violations liées à la fraude électorale. En 1981, il se présente comme candidat aux élections législatives annoncées comme...

    Lire la suite

    La Tunisie veut amnistier ses fonctionnaires soupçonnés de corruption
    18.07.17
    Olfa Belhassine,Tunis

    Vidé de la plupart de ses articles, le projet de loi présidentiel relatif à la« réconciliation économique» en Tunisie semble en voie d’adoption à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Des failles et des poches d’imperfection persistent pourtant parmi les dispositions de ce texte largement polémique. Il y a deux ans, le président Béji Caied Essebsi présentait, le 14 juillet 2015, devant le conseil des ministres son projet de loi relatif aux « Mesures particulières concernant la réconciliation dans le domaine économique et financier ». Construit sur la base de douze articles, le...

    Lire la suite

    Tunisie : de "faux martyrs" de la Révolution recrutés comme fonctionnaires
    13.07.17
    Olfa Belhassine

    Le dernier rapport de la Cour des comptes vient d’épingler le ministère de l’Education Nationale et le ministère de la Jeunesse et du Sport. La Cour leur reproche de ne pas avoir suffisamment vérifié l’identité de leurs dernières recrues : de faux blessés de la révolution tunisienne et de pseudo membres de familles de « martyrs ».  Même si la liste définitive des victimes de ces jours de violences policières perpétrées du 17 décembre 2010 jusqu’au 28 février 2011 qui ont marqué le premier pays des « Printemps arabes » et ont poussé un dictateur- Zine Abidine Ben Ali- à l’exil le 14...

    Lire la suite
     

    Le combat d'une avocate contre le "test de la honte" imposé aux homosexuels en Tunisie
    04.07.17
    Olfa Belhassine

    Fadoua Brahem, 35 ans, fait partie de la race de jeunes, courageux et brillants avocats engagés pour défendre les libertés individuelles, qui, comparées à la situation des libertés collectives, restent encore à la traine dans la Tunisie post révolutionnaire. Bien que discrète et peu médiatisée « pour la bonne cause », affirme-t-elle, Fadoua Brahem devient en 2015 célèbre dans le milieu LGBT local. L’avocate a en fait réussi à libérer le jeune Marwen (nom d’emprunt), un étudiant de 22ans, dont l’affaire a connu un certain retentissement international. Depuis Maitre Brahem, qui se dit...

    Lire la suite

    Un fait divers révèle la traite des enfants aux Tunisiens
    21.06.17
    Olfa Belhassine

    « Est considérée comme traite des personnes, le recrutement, le transport, le transfert, le détournement, le rapatriement, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par le recours ou la menace de recours à la force…aux fins d’exploitation, quelle qu’en soit la forme ». C’est ainsi que la loi organique du 3 aout 2016 relative à la prévention et la lutte contre la traite définit en Tunisie la traite. Or, adoptée il y a près d’une année, cette loi est passée inaperçue : peu de Tunisiens croyaient que ce phénomène existait bel et bien chez eux. Jusqu'à ce qu’un fait divers défraie la...

    Lire la suite

    La longue quête pour la justice d'un militant torturé en Tunisie réfugié en Suisse
    13.06.17
    Frédéric Burnand

    En 2004, Abdennacer Naït-Liman dépose plainte à Genève pour obtenir des réparations suite aux tortures subies dans les locaux du ministère tunisien de l’intérieur en 1992. Sans succès. Aujourd’hui le cas de ce Tunisien réfugié en Suisse est examiné par la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), l’instance de recours la plus haute du continent. Selon le résultat du procès, l’affaire pourrait ouvrir une nouvelle voie pour les victimes de régimes tortionnaires dans les pays où ils ont obtenu l’asile. «Nous sommes en train d’ouvrir des portes dans l’espoir que les...

    Lire la suite

    Tunisie : une pétition en faveur de l'opération "mains propres" du Président du gouvernement
    12.06.17
    Olfa Belhassine

    Le 6 juin une pétition publiée par cinquante personnalités indépendantes du monde académique, des droits de l’homme, des arts et des médias apporte un appui soutenu au combat du chef de l’exécutif dans son engagement contre la corruption. L’opération « Mains propres », contre dix figures emblématiques de la contrebande et de la corruption, initiée par le président du Gouvernement Youssef Chahed le 23 mai continue à alimenter l’actualité en Tunisie. Après la manifestation du 27 mai organisée par la société civile pour soutenir le chef de l’exécutif voilà qu’une pétition vient le...

    Lire la suite