Tunisie


    Tunisie : les chambres spécialisées rendront-elles justice aux victimes ?
    19.02.18
    Olfa Belhassine

    Les chambres spécialisées commenceront à fonctionner en mars en Tunisie. L’Instance vérité et dignité (IVD) leur transmettra alors au fur et à mesure ses dossiers instruits des violations graves des droits de l’homme via le ministère Public. Des dossiers sélectionnés selon plusieurs critères. L'Assemblée nationale constituante (ANC) a adopté en décembre 2013 la Loi organique relative à la justice transitionnelle. En prévoyant la mise en place de chambres spécialisées au sein des tribunaux des sièges des cours d’appel, la loi crée un mécanisme judiciaire des temps de transition, qui...

    Lire la suite

    Selon HRW : « les réflexes de diabolisation des ONG internationales reviennent »
    12.02.18
    Olfa Belhassine

    Deux rapports sur la situation des droits humains en Tunisie viennent d’être publiés par Human Rights Watch. Le premier concerne les brutalités policières lors des dernières manifestations de janvier 2018 et le second fait partie de l’évaluation mondiale des droits humains pour l’année 2018. Amna Guellali, directrice de Human Rights Watch à Tunis relève dans cet entretien avec Justiceinfo.net la dimension mitigée de la réalité des droits humains en Tunisie.   JusticeInfo.net Lors des dernière manifestations de janvier 2018 contre la vie chère, les autorités ont taxé les activistes de...

    Lire la suite

    « L’autre visage » des révoltes en Tunisie : une société civile de plus en plus forte et affirmée
    31.01.18
    The Conversation

    Les manifestations de rue et les répressions policières des premiers jours de janvier 2018 ont marqué, de manière violente et inquiétante, ce début d’année en Tunisie, où se rend le Président Emmanuel Macron ce mercredi 31 janvier. Elles rappellent ce que le monde arabe a connu de bouleversements inédits et inattendus, il y a sept ans presque jour pour jour. Au vu du mouvement, de sa forme et de son intensité, beaucoup ont été tentés d’y voir un échec potentiel du printemps tunisien, et donc d’un nouveau soulèvement face à la non-prise en compte des revendications citoyennes par le...

    Lire la suite

    Tunisie : le risque de la "fuite en arrière", selon l'International Crisis Group
    30.01.18
    Olfa Belhassine Tunis (de notre correspondante)

     Sept ans après l’avènement de la Révolution, c’est la mise en œuvre de la Constitution qui pourrait prémunir le pays contre une restauration, préconise l’International Crisis Group (ICG) dans son dernier rapport sur la Tunisie.  Cercle de réflexion international réunissant des équipes d’analystes situées dans des pays ou régions à risque, l’International Crisis Group a élaboré depuis l’année 2011 plusieurs études de terrain sur la Tunisie. La corruption, les déséquilibres régionaux, les nouvelles élites politiques, le consensus, les élections, la justice transitionnelle, le salafisme...

    Lire la suite
     

    Comment la Tunisie va garder la mémoire numérique de sa Révolution
    22.01.18
    Olfa Belhassine, à Tunis

    Avec le soutien des Archives nationales et de la Bibliothèque nationale, un collectif d’universitaires met à la disposition des chercheurs 1070 vidéos et autant de photos reconstituant les 29 jours de la Révolution. En 2018, une partie de ces archives numériques seront présentées lors d’une exposition à Tunis et au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) à Marseille, en France. Sept ans après le soulèvement de janvier 2011 et face à l’oubli inhérent au temps qui passe, à la nostalgie du régime de Ben Ali mais également au déni d’un événement majeur de...

    Lire la suite

    Tunisie : Une campagne contre la vie chère appelle à l’abrogation de la Loi des finances
    16.01.18
    Olfa Belhassine, à Tunis

    Koussai Ben Fradj, 21 ans, étudiant en philosophie à l’Université de Tunis est l’un des porte - parole de la campagne Fech Nestanaw (Qu’est-ce qu’on attend ?), à l’origine des mobilisations sociales contre la vie chère de ces derniers jours. Sept ans après la Révolution du 14 janvier 2011, un anniversaire que la Tunisie vient de célébrer dans un climat de morosité, Koussai Ben Fradj explique ici les raisons de la grogne sociale qui agite périodiquement le pays depuis la fuite de l’ex président Ben Ali. JusticeInfo : Le 3 janvier 2018, 34 ans après les émeutes du pain de janvier 1984,...

    Lire la suite

    Tunisie : 34 ans d'injustice pour les victimes des émeutes de la faim
    08.01.18
    Olfa Belhassine de notre correspondante à Tunis

    Les auditions publiques de l’Instance vérité et dignité (IVD) ont abordé jeudi 4 janvier le dossier des émeutes du pain de janvier 1984. La police avait tiré à balles réelles sur des manifestants contre la hausse des prix de la semoule et du pain. Devant l’IVD, les victimes ont dévoilé l’injustice qu’ils ont continué à subir des années après. C’est une audition collective qui a été organisée au siège de l’Instance vérité et dignité jeudi dernier. Une vingtaine de victimes et de témoins y ont pris part. Ils sont revenus sur un dossier remontant à il y a 34 ans mais encore non résolu, la...

    Lire la suite

    Tunisie : les tortionnaires de Rached Jaidane échappent une nouvelle fois à la justice
    23.12.17
    Olfa Belhassine Tunis (de notre correspondante)

    De ses 13 ans de tortures et de mauvais traitements dans les geôles de l’ex président Ben Ali, Rached Jaidane garde des traces indélébiles sur l’âme et le corps. Le procès a repris après la Révolution. Malgré la récente condamnation des Nations Unies, les délibérations de la Cour d’appel de Tunis publiées jeudi sont en faveur des tortionnaires.  Le 14 septembre 2017, à la suite d’une plainte déposée par l’ONG Chrétienne contre la torture et la peine de mort (ACAT) et TRIAL international, le Comité des Nations Unies contre la torture condamne la Tunisie pour les sévices infligés à Rached...

    Lire la suite
     

    Les migrants tunisiens disparus en mer oubliés des gouvernements
    19.12.17
    Olfa Belhassine (de notre correspondante à Tunis)

    Abderrahmane Hedhili, activiste des droits de l’homme, a démissionné en septembre de son poste de président du Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES), une organisation non gouvernementale engagée pour la défense des populations vulnérables. Son geste, déclare-t-il est « un signe de protestation contre la politique de l’indifférence des autorités vis-à-vis de dossiers sociaux cruciaux comme celui des migrants ». Ce geste lui permet au même temps de militer plus librement pour cette cause. Nous l’avons rencontré lundi 18 décembre, Journée internationale des migrants,...

    Lire la suite

    Selon un sondage, 51% des Tunisiens estiment que la Révolution a échoué
    15.12.17
    Olfa Belhassine Tunis (de notre correspondante)

    A l’approche de l’anniversaire du 17 décembre 2010, date du déclenchement du soulèvement massif des Tunisiens contre le régime du président Ben Ali, un bureau de sondage vient de publier des chiffres sur la perception des Tunisiens de sept ans de Révolution. Le sondage révèle un désenchantement quasi général.  Il y a sept ans, le 17 décembre 2010, la Tunisie vit un évènement qui va bouleverser tant le cours de son Histoire que les mouvements géopolitiques d’une partie du monde arabe. A Sidi Bouzid, un jeune vendeur ambulant de 27 ans, Mohamed Bouazizi, s’immole par le feu devant le...

    Lire la suite

    Tunisie : Un projet de loi accorde l'impunité aux forces de l'ordre
    07.12.17
    Olfa Belhassine (de notre correspondante à Tunis)

    Le projet de loi relatif à la répression des atteintes contre la police jugé par plusieurs ONG comme liberticide et légalisant leur immunité et impunité  sera bientôt examiné de nouveau par le Parlement.  Ce projet de loi a été déposé par le gouvernement à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) en avril 2015. Ce projet dont les véritables auteurs sont les syndicats des forces de l’ordre, qui le défendent bec et ongles à hauteur de sit in, de protestations, de plateaux télévisés et radiophoniques et de pressions sur le Parlement, a été examiné pour la première fois par les députés...

    Lire la suite

    À l'audition de l'Instance Vérité et Dignité sur la répression à Siliana, les responsabilités du pouvoir occultées
    30.11.17
    Olfa Belhassine Tunis (de notre correspondante)

    La dernière audition publique de l’Instance vérité et dignité (IVD) a été consacrée aux évènements de Siliana de novembre 2012, lorsque des manifestants ont été attaqués à la chevrotine par la police. Une audition qui n’a pas tenu ses promesses quant à la détermination des chaines de responsabilité dans cette affaire. Après une interruption de quatre mois les auditions publiques de l’IVD, qui semble avoir dépassé sa profonde crise interne de cet été, ont repris le soir du 24 novembre à Tunis. Thème de la dernière audience transmise à partir de 21 h par la chaine de TV nationale : les...

    Lire la suite
     

    Tunisie : lettre ouverte contre les liaisons dangereuses entre juges, police et pouvoir
    20.11.17
    Olfa Belhassine Tunis (de notre correspondante)

    Dans une lettre ouverte adressée au Conseil supérieur de la magistrature, un groupe de personnalités dénoncent les dérapages récurrents de la justice tunisienne.  Un collectif de cent militants de la société civile et politique composé d’universitaires, d’artistes, de médecins, d’avocats, d’enseigants, d’entrepreneurs, de juristes et d’anciens constituants ont adressé le 5 novembre une « Lettre ouverte au Conseil supérieur de la magistrature (CSM) et à tous les magistrats ». Ils y rappellent l’âpre bataille déclenchée au moment de l’élaboration de la Constitution de 2014 pour doter les...

    Lire la suite

    Tunisie : La bataille autour de la loi sur la réconciliation continue
    02.11.17
    Olfa Belhassine

    Au bout d’une bataille qui a duré plus de deux ans entre le président de la République et une bonne partie de la société civile, Béji Caied Essebsi a remporté la partie. Il a paraphé mardi 24 octobre « sa » loi relative à la réconciliation administrative. La loi relative à la réconciliation administrative a été adoptée le 13 septembre par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), à hauteur de 117 voix sur les 217 en tout, après une séance parlementaire intense et houleuse rythmée par des manifestations de rue contre le projet. Or jugée inconstitutionnelle par 38 députés de...

    Lire la suite

    En Tunisie, l’OMCT lance l’initiative « la société civile contre la torture»
    25.10.17
    Olfa Belhassine

     C’est à Tunis que l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) a réuni début octobre son Conseil exécutif. Elle y a dressé les avancées en matière de lutte contre la torture de la Tunisie et lancé une initiative rapprochant la société civile des Etats pour endiguer une grave violation des droits de l’homme nommée torture.  « Nous reconnaissons à la Tunisie le progrès significatif qu’elle a obtenu en termes de mise en place d’un cadre juridique de lutte contre la torture et d’un mécanisme indépendant de prévention contre la torture. Mais nous savons également que l’impunité prévaut...

    Lire la suite

    Tunisie : "Quand les alliés de la justice transitionnelle alimentent ses fossoyeurs"
    20.10.17
    Sihem Bensedrine Présidente de l'Instance Vérité et Dignité

    JusticeInfo.net publie ce droit de réponse de Mme Sihem Bensedrine Présidente de l'Instance Vérité et Dignité  de Tunisie à l'article de notre correspondante Mme Olfa Belhassine Enquête sur les coulisses de la crise à l'Instance Vérité Dignité.   Je me permets de relever que le dernier article publié sur le site justiceinfo.net par Madame Olfa Belhassine qui se veut une Enquête sur les coulisses de la crise à l'Instance Vérité Dignité, contient un certain nombre d’erreurs et d’approximations altérant les exigences d’un travail journalistique sérieux. Il est, aussi et malheureusement, en...

    Lire la suite
     

    Dr Reem Bouarrouj première femme arabe au secours des migrants en Méditerranée
    13.10.17
    Olfa Belhassine

    La Tunisienne Reem Bouarrouj, médecin d’urgence, est la première femme arabe à avoir opéré des missions de secours en Méditerranée destinés aux migrants clandestins. Elle en garde les traces d’une expérience humaine à nulle autre pareille  Tous ceux qui l’ont écoutée présenter, sur un ton décidé, les chiffres de la migration clandestine en Tunisie lors d’une conférence de presse organisée par le Forum Tunisien pour les Droits Economiques et Sociaux (FTDES), ne se doutent pas du degré d’engagement de Reem Bouarrouj pour une cause, qu’elle porte depuis longtemps. Celle de la dignité de...

    Lire la suite

    Une artiste tunisienne offre des tombeaux aux naufragés de la Méditerranée
    09.10.17
    Olfa Belhassine

    « Les tombeaux de la dignité » est une performance artistique présentée par Sadika Keskes, dimanche 1er octobre, pour reconstituer le drame des migrants emportés par les flots. Une manière de rendre également possible un deuil difficile.  Fuyant la précarité, la misère, la persécution, l’horreur et la guerre, ils voient leur rêve d’une vie meilleure se fracasser sur les vagues et périssent dans quelques naufrages au large. Les corps de tous ces migrants sont refoulés par la marée, et le vent du large les ramène souvent sur les côtes tunisiennes. Aux abords de la petite ville de Zarzis,...

    Lire la suite

    Tunisie : Enquête sur les coulisses de la crise à l'Instance Vérité Dignité
    26.09.17
    Olfa Belhassine

    A huit mois de la fin du mandat de l’Instance vérité et dignité (IVD), la commission vérité traverse depuis près de deux mois une situation marquée par des tensions internes. Les plus graves depuis sa mise en place en juin 2014. Enquête dans les coulisses d’une crise annoncée. La bataille rangée entre Sihem Bensedrine présidente de la commission vérité, par le passé journaliste dissidente, figure emblématique de l’opposition et redoutable militante des droits de l’homme sous le régime de Ben Ali, et quatre de ses commissaires s’est déclenchée à la mi août. Communiqués de presse des...

    Lire la suite

    Tunisie : adoption d'une loi d'amnistie contestée
    14.09.17
    Olfa Belhassine

    L’Assemblée des Représentants du Peuple tunisienne a approuvé mercredi soir 13 septembre, en séance plénière, le projet de loi sur la "réconciliation administrative". En fait, une loi controversée d'amnistie de fonctionnaires impliqués dans la corruption sous la dictature. Il s’agit de la première initiative législative du président de la République largement contestée par la société civile. Après plus de deux ans de reports, de tergiversations et de manifestations de rue, ce projet de loi du président Béji Caied Essebsi  a été adopté hier soir, par 117 voix, dans une ambiance houleuse....

    Lire la suite