La justice doit être vue pour être rendue
S'inscrire à la newsletter

Syrie

Syrie : l'homme dans l'ombre de Raslan ne faisait-il que suivre les ordres ?
Eyad Al-Gharib est l'accusé le moins connu dans le premier procès traitant de la torture d'État du régime syrien, qui s'est ouvert en avril en Allemagne. En tant que subalterne du service de renseignement, il est accusé de complicité de crimes contre l'humanité. Mais son affaire soulève des questions juridiques et morales qui pourraient concerner des milliers d'autres transfuges de l'armée syrienne.
par Hannah El-Hitami, à Coblence, Allemagne
Lire la suite
S'inscrire à la newsletter