La justice doit être vue pour être rendue
S'inscrire à la newsletter

Opinions - Tribunes libres d’acteurs, experts ou militants de la justice transitionnelle

Du génocide à l’écocide : dans les pas de Raphaël Lemkin
La tenue de la conférence de Paris sur le climat (30 novembre-11 décembre 2015)[1] est l’occasion de faire le point sur la criminalisation des atteintes portées à l’environnement. Le droit de l’environnement et le droit pénal international ne sont pas adaptés à ce qui peut être considéré aujourd’hui comme un « crime sans nom », c’est-à-dire sans qualification pertinente pour dégager et sanctionner les responsabilités criminelles des dégradations causées à l’environnement. Le juriste américano-polonais Raphaël Lemkin (1900-1959)…
par Joël Hubrecht / Institut des Hautes Etudes sur la Justice, www.ihej.org
Lire la suite
S'inscrire à la newsletter