Moyen Orient

    Dates-clés de la coalition internationale en Syrie
    08.02.18
    AFP

    La coalition internationale antijihadistes conduite par les Etats-Unis, qui a frappé dans l'est de la Syrie des combattants pro-régime, avait jusque là évité de s'impliquer dans la guerre civile syrienne et ne combat pas le régime. Elle a été créée en 2014 pour déloger le groupe Etat islamique (EI) des territoires qu'il contrôlait en Irak et Syrie. Washington a déployé jusqu'à 2.000 soldats en Syrie, principalement des forces spéciales, en soutien à leurs alliés des Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition de combattants kurdes et arabes. - Premières frappes antijihadistes - En septembre 2014, les Etats-Unis, à la tête de la coalition, attaquent pour la première fois l'EI en...

    Lire la suite
    La guerre au Yémen depuis 2015
    28.01.18
    AFP

    Rappel du conflit au Yémen depuis l'intervention d'une coalition arabe sous commandement saoudien en mars 2015 pour stopper l'avancée des rebelles Houthis, soutenus par l'Iran. Cette guerre a fait plus de 9.200 morts et près de 53.000 blessés. Selon l'ONU, le Yémen est le théâtre de "la pire crise humanitaire au monde". - 'Tempête décisive' - Le 26 mars 2015, neuf pays dirigés par l'Arabie saoudite lancent l'opération aérienne "Tempête décisive" (puis "Restaurer l'espoir") pour contrer l'avancée des Houthis vers le sud. Originaires du nord du Yémen, les rebelles Houthis, issus de la minorité zaïdite, une branche du chiisme, sont appuyés par l'Iran qui nie toutefois toute aide...

    Lire la suite
    Irak: " Sauvez les manuscrits, c'est aussi sauver les hommes "
    24.01.18
    Pierre Hazan, conseiller éditorial de JusticeInfo.net et professeur à l'université de Neuchâtel

    A quoi sert de sauver la culture, si on ne peut sauver les hommes ? Question apparemment dérisoire dans la spirale de la violence qui a englouti l’Irak et la Syrie depuis des années. Mais pas pour le père Najeeb. Il a réussi à sauver des milliers de manuscrits précieux que Daesh voulait détruire, car, dit-il, « l’homme est comme un arbre. Il ne peut vivre coupé de ses racines ». Avec sa voix douce, son ton affable, son évidente gentillesse, le père Najeeb n’a ni le chapeau de cow-boy, ni l’allure d’un Indiana Jones qui viendrait sauver des trésors. C’est pourtant ce que ce natif de Mossoul,...

    Lire la suite
    La guerre au Yémen depuis 2015
    19.12.17
    AFP

    Rappel du conflit au Yémen depuis l'intervention d'une coalition arabe sous commandement saoudien en mars 2015 pour stopper l'avancée des rebelles Houthis. L'Arabie saoudite a intercepté mardi au-dessus de la capitale Ryad un missile que les rebelles ont dit avoir tiré contre le palais du roi Salmane. Le pays est le théâtre de la "pire crise humanitaire au monde" et des millions de personnes sont directement menacées par la famine, d'après l'ONU. La guerre a fait plus de 8.750 morts et des dizaines de milliers de blessés. En outre, depuis fin avril, plus de 2.000 personnes sont décédées du choléra. Originaires du nord du Yémen, les rebelles Houthis, issus de la minorité zaïdite, une...

    Lire la suite
     
    «Au Yémen, la situation humanitaire se dégrade plus vite que notre capacité à y répondre », selon le Président du CICR
    07.12.17
    Frédéric Burnand Genève (de notre correspondant)

    La mort violente de l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh, après son appel du pied à l'Arabie saoudite, risque d'alimenter la "guerre par procuration" au Yémen entre Ryad et Téhéran, selon certains analystes, alors que d’autres la voient une possible fin du conflit. Le CICR constate, lui, que la situation humanitaire ne cesse de s’aggraver, comme l’explique son président Peter Maurer.  Samedi dernier, 48 heures avant d'être tué par ses anciens partenaires - les rebelles houthis soutenus par l'Iran - Ali Abdallah Saleh s'était dit prêt à "tourner la page" avec l'Arabie saoudite, une...

    Lire la suite
    Pourquoi la liste de l'ONU sur les entreprises dans les Territoires occupés n'est pas rendue publique
    07.12.17
    The Conversation

    Au moins 500 entreprises – telles que la filiale israélienne du cimentier allemand Heidelberg Cement, ou encore l’américain Priceline and Caterpillar – ont des intérêts commerciaux dans les quelques 250 colonies illégales israéliennes implantés dans les Territoires palestiniens occupés, financés et chapeautés par l’État d’Israël. Une liste et des rapports recensant ces entreprises doivent être finalisés fin décembre. Depuis plus d’un an, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) constitue cette base de données dans le cadre de ses travaux portant sur...

    Lire la suite
    Crimes de guerre en Irak : pourquoi la CPI fait pression sur Londres
    06.12.17
    Stéphanie Maupas La Haye (de notre correspondante)

     La procureure de la Cour pénale internationale a affirmé, dans un rapport d’étape rendu public le 4 décembre, que des crimes de guerre pourraient avoir été commis par les forces britanniques en Irak. Une nouvelle étape destinée à inciter le Royaume uni à poursuivre les auteurs de meurtres et de mauvais traitements allégués.  Les autorités britanniques forcées de juger les auteurs de crimes de guerre commis en Irak ? C’est en substance l’objet de l’examen préliminaire ouvert en 2014 par la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) sur les mauvais traitements commis par les...

    Lire la suite
    CPI : Israël ne sera pas poursuivi pour l'assaut meurtrier sur la flottille vers Gaza
    30.11.17
    AFP

    La Cour pénale internationale (CPI) ne poursuivra pas Israël pour le raid meurtrier contre une flottille humanitaire à destination de Gaza en mai 2010, a annoncé la procureure jeudi, confirmant une précédente décision de clore l'enquête préliminaire. "Au terme d'un examen approfondi et consciencieux de tous les éléments pertinents, j'ai finalement décidé de confirmer ma précédente décision en ce qui concerne la situation relative aux navires battant pavillons comorien, grec et cambodgien et de clore cet examen préliminaire", étape préalable à une enquête, a déclaré Fatou Bensouda dans un communiqué. En 2010, la flottille affrétée par l'ONG turque IHH, considérée comme proche de...

    Lire la suite
     
    Pour la justice française, on peut dénoncer la négation du génocide arménien
    28.11.17
    AFP

    La justice a relaxé mardi au bénéfice de "la bonne foi" le directeur du site des Nouvelles d'Arménie, qui était poursuivi pour diffamation par un chercheur français, qualifié lors du procès en octobre de "négationniste patenté" du génocide arménien de 1915. Maxime Gauin, un chercheur français financé par un think tank turc, a attaqué le directeur du site des Nouvelles d'Arménie, Jean-Marc Toranian, et un contributeur à son site pour diffamation et injure publique par voie électronique. Le plaignant poursuivait trois séries de propos publiés en 2013 et 2014, où il est comparé au négationniste Robert Faurisson (régulièrement condamné pour nier la réalité de la Shoah) et qualifié de...

    Lire la suite
    Patrimoines culturels détruits au Proche-Orient : les ressources du numérique
    13.10.17
    Ghislaine Glasson Deschaumes et Pascal Butterlin

    Il est d’usage de penser que le patrimoine culturel matériel labellisé par l’Unesco comme « patrimoine mondial » bénéficie d’une protection symbolique et réelle face aux aléas des conflits. Les guerres des trente dernières années ont pourtant été le théâtre de destructions programmées du patrimoine culturel de toutes les époques, soit à des fins de pillages, soit pour éradiquer un passé considéré comme ennemi. Ainsi aux Proche- et Moyen-Orient, on ne compte plus les sites archéologiques et les monuments, classés par l’Unesco, détruits et pillés – qu’ils soient préhistoriques,...

    Lire la suite
    Les principales décisions de l'Unesco relatives aux Palestiniens
    12.10.17
    AFP

    Depuis l'admission de la Palestine comme membre à part entière de l'Unesco, en octobre 2011, plusieurs résolutions ont été adoptées par cette organisation, suscitant des levées de boucliers en Israël. Jeudi, les Etats-Unis, rejoints par Israël, ont annoncé leur retrait de l'Unesco, l'accusant d'être "anti-israélienne". - Adhésion à l'Unesco - Le 31 octobre 2011, l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture décide de l'admission de la Palestine comme membre à part entière par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre. La quasi-totalité des pays...

    Lire la suite
    Egypte : un prix pour un défenseur des libertés menacé
    11.10.17
    Frédéric Burnand

    A Genève, l’Egyptien Mohamed Zaree a reçu mardi le prestigieux Prix Martin Ennals pour les défenseurs des droits humains. Une distinction pour un activiste menacé et un signe de protestation contre la présidence égyptienne qui ne connaît pas de limites dans la répression de masse, selon l’Institut du Caire pour l’étude des droits humains, dont Mohamed Zaree est le représentant en Egypte.  Toujours menacé d’un procès qui pourrait lui valoir 30 ans de prison, Mohamed Zaree n’a pu se rendre à Genève pour recevoir le Prix Martin Ennals, interdit qu’il est de sortie du territoire national. Son...

    Lire la suite
     
    Syrie : plaidoyer de Carla Del Ponte pour un tribunal international
    18.09.17
    AFP

    Carla Del Ponte, démissionnaire de son poste de membre de la Commission d'enquête sur la Syrie, a fait lundi un ultime plaidoyer en faveur d'un tribunal international, dénonçant sept années de complète impunité.   "Sept ans de crimes en Syrie et une totale impunité. Ce n'est pas acceptable", a déclaré l'ex-magistrate, connue pour son franc-parler et sa soif de justice, à l'occasion de sa dernière apparition devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève. "Nous aurions pu obtenir de la communauté internationale et du Conseil de sécurité (de l'ONU) la mise en place d'un...

    Lire la suite
    Syrie: les utilisations d'armes chimiques dans le conflit
    06.09.17
    AFP

    Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, les forces en présence, et en particulier le régime syrien, ont été accusées à plusieurs reprises d'avoir eu recours à des armes chimiques. Mercredi, des enquêteurs de l'ONU ont indiqué que le gouvernement était responsable de l'attaque meurtrière au gaz sarin sur la localité de Khan Cheikhoun, le 4 avril, accusant Damas de "crime de guerre". - Damas brandit la menace - Le 23 juillet 2012, le régime reconnaît pour la première fois posséder des armes chimiques et menace de les utiliser en cas d'intervention militaire occidentale mais pas contre sa population. Le 20 août, Barack Obama affirme qu'avoir recours à de telles armes ou même les...

    Lire la suite
    France/Syrie : questions sur un réglement du conflit
    22.08.17
    Nicolas Tenzer

    La politique de la France en Syrie ne peut être gouvernée que par quatre objectifs à moyen terme.   Le premier est la fin de la guerre d’extermination qui y est conduite, tant par le régime d’Assad que par les groupes terroristes islamistes. La deuxième est l’atténuation de la menace terroriste pour l’Occident, liée tant à l’existence de foyers extrémistes qui le menacent directement (État islamique, groupes liés à Al-Qaeda), qu’aux massacres commis par le régime. Cette menace n’est pas qu’à court terme, mais bien à moyen et long termes : l’absence d’intervention de l’Occident...

    Lire la suite
    Syrie : assez de preuves pour condamner Assad, selon Del Ponte
    13.08.17
    AFP

    La Commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie a suffisamment de preuves pour condamner le président Bachar al-Assad pour crimes de guerre, affirme dans une interview publiée dimanche l'un de ses membres éminents, Carla Del Ponte, qui vient d'annoncer sa démission. "Les preuves sont suffisantes pour condamner le président syrien Bachar al-Assad de crimes de guerre, j'en suis convaincue", affirme l'ancienne procureure spécialiste des crimes de guerre dans un entretien aux médias suisses Le Matin Dimanche et SonntagsZeitung. "Mais en raison du veto de la Russie au Conseil de sécurité de l'ONU sur la création d'un tribunal international, il n'y aura ni accusation ni tribunal spécial pour...

    Lire la suite
     
    HRW accuse Israël de "crimes de guerre" après l'expulsion de 15000 Palestiniens de Jerusalem
    08.08.17
    AFP

    L'ONG de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a indiqué mardi qu'Israël avait déchu 15.000 Palestiniens du droit de vivre à Jérusalem depuis 1967 et prévenu que cette pratique pouvait relever du "crime de guerre". "Israël affirme traiter Jérusalem comme une ville unifiée, mais en réalité les règles ne sont pas les mêmes pour les juifs et les Palestiniens", écrit la directrice de HRW pour le Moyen-Orient, Sarah Leah Whitson, dans un rapport. Israël s'est emparé de Jérusalem-Est lors de la guerre des Six Jours il y a cinquante ans. L'Etat hébreu a depuis annexé la partie palestinienne de la ville. Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale, qui...

    Lire la suite
    Syrie : les leçons de la démission de Carla Del Ponte
    08.08.17
    Pierre Hazan

    Les criminels aiment l'obscurité pour commettre leur méfait. C'est l'un des présupposés qui veut que pour combattre le crime, la justice doit être vue en train d'être rendue. Ainsi, métaphoriquement, le bien triomphe du mal, et la lumière de l'obscurité. Dans la vie internationale, cette conviction s'est souvent matérialisée par la volonté d'exposer publiquement les exactions commises par des criminels de guerre afin de les rendre honteux et partant, infréquentables. Cette approche du "naming and shaming" était la raison d'être des Commissions d'enquête des Nations unies et la...

    Lire la suite
    Syrie: Carla Del Ponte va démissionner de la Commission d'enquête de l'ONU
    06.08.17
    AFP

    L'ancienne procureure spécialiste du crime de guerre Carla Del Ponte a annoncé dimanche qu'elle allait bientôt quitter la Commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie, dont les travaux vont malgré tout se poursuivre. "Je suis frustrée, j'abandonne! J'ai déjà écrit ma lettre de démission et vais l'envoyer dans les prochains jours", dit-elle, lors d'un entretien au journal suisse Blick donné depuis le festival du film de Locarno, dans le Tessin, sa région natale. Elle explique qu'elle participera encore à la session du Conseil des droits de l'Homme en septembre à Genève avant de s'en...

    Lire la suite
    Conflit avec Israel: la société civile palestinienne se tourne vers la CPI
    24.07.17
    Stéphanie Maupas, La Haye (de notre correspondante)

    Des avocats ont déposé plainte sur le bureau de la procureure Fatou Bensouda contre la colonisation israélienne, le blocus de Gaza et la guerre de l’été 2014. Ces représentants de 448 victimes et 42 organisations regrettent les lenteurs de la Cour et lui demandent d’ouvrir une enquête. « C’est la première fois que la population s’adresse à la Cour », assure Gilles Devers en sortant de la Cour pénale internationale (CPI), ce mercredi 19 juillet. L’avocat du barreau de Lyon vient de déposer une plainte sur le bureau de la procureure Fatou Bensouda, pour la colonisation israélienne et le...

    Lire la suite