Sans information, pas de réconciliation

Tribunaux nationaux - Le pays rend lui-même la justice

Le mandat d’arrêt contre un chef milicien congolais suscite inquiétude et suspicion
Le 7 Juin, le parquet militaire du Nord-Kivu a lancé un mandat d’arrêt contre le chef rebelle Shimirayi Mwisha Guidon, leader d’une importante milice dans cette région de l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). La justice militaire congolaise l’accuse de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Mais plusieurs personnalités locales craignent qu’une arrestation ruine les initiatives de démobilisation et accentue la radicalisation des combattants.
par Claude Sengenya, notre correspondant en R.D. du Congo
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter