La justice doit être vue pour être rendue
S'inscrire à la newsletter

Tribunaux nationaux - Le pays rend lui-même la justice

Procès Raslan en Allemagne : "Je n'ai ni ordonné ni soutenu la torture"
Le 18 mai, l'ancien officier supérieur des services de renseignement syriens Anwar Raslan a donné sa version du travail qu'il effectuait lorsqu'il était responsable de la section 251 des services secrets généraux à Damas, la capitale syrienne, avant 2012. Il a rejeté toutes les allégations portées contre lui, dont la torture, le meurtre et le viol. Confiant en lui, il a affirmé avoir plutôt libéré de nombreux prisonniers et avoir perdu l’essentiel de son autorité…
par Hannah El-Hitami, correspondance de Coblence (Allemagne)
Lire la suite
S'inscrire à la newsletter