réconciliation pénale

Tunisie : une loi de "réconciliation", en rupture avec la justice transitionnelle
La corruption, la fraude fiscale et le détournement de biens publics peuvent désormais être amnistiés en Tunisie. Le président Kaïes Saïed a usé, le 21 mars, de ses pouvoirs exécutifs étendus pour signer un décret-loi sur la réconciliation pénale. Celle-ci vient compléter la loi adoptée en 2017 sous la présidence de Béji Caïd Essebsi. Suscitant, […]
Par Olfa Belhassine, notre correspondante en Tunisie
Lire la suite